Le cahier des charges ultime (et son guide) pour lancer votre e-commerce 

lancer ou booster votre site ecommerce avec ce cahier des charges pour prestataires et agences ecommerce

Vous souhaitez lancer ou booster votre e-commerce ?

Ça peut paraitre simple : on met en ligne un site de vente et on attend que ça vende…

C’est malheureusement la (non) stratégie utilisée par beaucoup.

La réalité est plus complexe, la vente en e-commerce demande une vraie expertise et, bonne nouvelle, vous êtes sur le point de l’acquérir grâce à ce cahier des charges créé et utilisé par notre chef de projet pour rendre les ecommerces performants !

Par où commencer ?
Comment être certain que c’est un bon investissement ?

Suivez le guide !

Pour lancer un ecommerce, télécharger le cahier des charges ultime
Téléchargez les fiches pour booster votre ecommerce

A qui est adressé ce cahier des charges

Ce cahier des charges est fait pour vous si :

  • Vous souhaitez vous lancer dans la vente en ligne
  • Vous pensez à refondre votre site ecommerce actuel
  • Votre site de vente actuel ne vend pas (ou pas assez)

Stratégie, méthodes, prévisions et technique

Félicitations !

Vous avez trouvé le cahier des charges ultime pour lancer un ecommerce.

Pourquoi ?

Parce que ce cahier des charges permet une réflexion sur :

  • La pertinence de lancer ou non son ecommerce
  • La stratégie commerciale
  • La stratégie de communication
  • La gestion des différents budgets
  • Les besoins techniques
  • Les besoins en compétences, techniques et prestations

Comment vous en servir ?

Commencez par télécharger le cahier des charge au format PDF.

Lorsqu’un point ne vous parait pas suffisamment clair, reportez-vous au guide ci-dessous pour plus d’explications et de détails.

Recruit-me

Bien entendu, si vous souhaitez des réponses à toutes ces questions avant de mettre en place votre site e-commerce, vous pouvez toujours contacter notre chef de projet Recruit-me.

Après tout, c’est notre job de vous aider à générer des ventes.

L’intérêt et la cohérence du projet

La majorité des sites e-commerces lancés sont inutiles. Lancés dans un espoir de créer et générer automatiquement des ventes sans réflexion ni stratégie, ils ont vite été abandonnés, errants sur la toile en attente de visiteurs qui ne viendront jamais…

Autant être clair, la majorité des sites e-commerces lancés sont inutiles.

Lancés dans un espoir de créer et générer automatiquement des ventes sans réflexion ni stratégie, ils ont vite été abandonnés, errants sur la toile en attente de visiteurs qui ne viendront jamais…

Avant de vous lancer dans l’aventure e-commerce et avant d’investir le moindre euro, commencez par intégrer votre projet dans une stratégie à long terme.

Celle-ci doit être prévue et intégrée dans votre activité actuelle en prenant en compte les contraintes et opportunités réelles.

Et sachant que pour le même cahier des charges, vous trouverez des devis entre 1600€ et 20 000€, mieux vaut savoir exactement ce dont vous avez besoin et quel est le potentiel d’un tel projet.

La bonne nouvelle, c’est qu’avec un cahier des charges aussi complet, il y a peu de chance que vous vous plantiez.

Résumé du projet et situation actuelle

Faites-y bien attention, ce cahier des charges va rapidement devenir votre meilleur ami.

A la fois un réel support de réflexion et de présentation pour vous et pour vos futurs interlocuteurs, il vous permet d’étudier votre projet e-commerce dans ses moindres détails.

Pour cette première étape, précisez la situation dans laquelle le projet va prendre place et quels sont les enjeux.

  • Qui êtes-vous ?
  • Que vendez-vous ?
  • Pourquoi lancer un e-commerce ?
  • Pourquoi maintenant ?
  • Quel est l’état de votre activité actuelle et comment le e-commerce doit la faire évoluer ?
  • Quelle expérience avez-vous avec le monde e-commerce ?

Au delà de vous aider à répondre à la question « Faut-il lancer un e-commerce ? », ce résumé de la situation permettra à vos prestataires de remettre le projet dans un contexte et faciliter la compréhension des enjeux et du rendu attendu.

La vision future du projet

C’est beau de rêver.

Et ça tombe bien, c’est le moment ou jamais.

Déterminez comment ce projet va faire évoluer quotidien ?
Quels avantages devez-vous en tirer et quels inconvénients serez-vous prêt à accepter.

Quelques mois après son lancement, quels auront été les changements positifs liés à ce e-commerce ?

En listant ainsi vos différentes attentes, vos prestataires pourront vous indiquer lesquelles sont réalisables et lesquelles ne le sont pas …

Les objectifs du projet

Un projet sans objectif, c’est un projet sans résultat.

Maintenant que le décor est planté, déterminez vos objectifs !

Vous devez annoncer à vos interlocuteurs, et notamment aux futurs prestataires, les objectifs de votre e-commerce.

Vous pourrez ainsi leur demander comment ils comptent vous aider à les atteindre …

Ces objectifs peuvent être très général ou très précis :

  • Augmentation du chiffre d’affaires
  • Toucher une nouvelle cible
  • Développer une nouvelle gamme
  • Vendre à l’international
  • Automatiser certaines tâches / ventes
  • Facilité de gestion des commandes
  • Etc …

A vous de déterminer tout ce qui pourrait vous aider au quotidien et comment faire évoluer votre entreprise grâce à ce nouveau projet.

Les objectifs commerciaux

Si vous lancer un e-commerce dans le but de vendre (ce qui serait vraiment une bonne chose), déterminez quels sont vos objectifs commerciaux et listez-les.

Si possible de façon assez précise et réaliste (oui, on aimerait tous générer 1M€ dès le premier mois mais non ça n’arrive jamais…) :

  • % d’augmentation du chiffre d’affaires
  • % de vente sur une gamme en particulier
  • Nombre de leads et récurrence d’achat
  • Etc …

Risques et problématiques identifiés

Les risques

Lancer un e-commerce n’a pas que des avantages.

Il y a des risques directs et évidents, comme l’investissement pour la création du site e-commerce, mais également des risques indirects :

  • Perte de productivité sur votre activité actuelle
  • Difficulté d’organisation
  • Risque de sur-charge de travail
  • Marges moins importantes
  • Engagements (abonnements et autres)
  • Augmentation des retours / SAV
  • Ligne téléphonique saturée par les questions visiteurs
  • Etc…

Les problématiques

Au delà des risques, il existe également des problématiques ou des décisions à prendre concernant certains aspects de votre futur e-commerce.

Notez les ici pour demander les différents avis des professionnels que vous rencontrerez.

Ces problématiques / questions peuvent être de tout genre :

  • Positionnement commercial
  • Gammes à présenter
  • Gestion du temps
  • Manque de ressources
  • Etc …

Tout doit être clair pour vous au moment du lancement du site e-commerce.

La stratégie commerciale

la strategie commerciale ecommerce

Pourquoi ?!

Pourquoi tout le monde ne passe pas par la case « stratégie commerciale » ??

J’ai une mauvaise nouvelle, l’espoir n’est pas une stratégie…

N’investissez pas avant d’avoir une réelle stratégie commerciale !

Un site e-commerce est un outil de vente.

Pour être plus clair :

Un outil (site e-commerce) nécessite que quelqu’un (vous) l’exploite avec méthodologie (stratégie commerciale) pour être efficace (vendre).

La gamme à vendre

Vos produits sont géniaux ?

Tant mieux !

Mais la question est : sont-ils adaptés à la vente sur internet et ont-ils tous leur place sur votre site ecommerce ?

Même si vous avez déjà une boutique physique, tout ce que vous êtes capable de vendre n’est pas bon à être mis en vente sur internet.

Nous le verrons un peu plus bas, le positionnement commercial de votre site est capital et la gamme que vous mettrez en vente participe grandement à ce positionnement commercial.

Vous devez donc choisir avec prudence et stratégie les produits et gammes que vous allez vendre online.

Positionnement commercial

L’offre commerciale est souvent la clé de voute de la réussite.

C’est ce qui fait la différence entre deux entreprises vendant exactement les mêmes produits.
L’une s’est bien positionnée, l’autre a déposé le bilan.

Laquelle souhaitez-vous être ?

Prenez le temps d’y réfléchir et de revenir sur cette question :

Comment allez-vous positionner votre offre ?

Pour donner confiance aux futurs acheteurs (et les attirer), votre positionnement doit être clair.

Êtes-vous le meilleur généraliste de vente d’accessoires pour animaux ou êtes-vous le pro de la croquette pour chien ?

Êtes-vous expert en Agendas ou simplement revendeur multi-marque ?

Image de marque

Votre positionnement commercial sera représenté, transmis par votre image de marque.

A quoi souhaitez-vous « ressembler » ? Quel message souhaitez-vous transmettre grâce à votre image de marque ?

Vous pourriez par exemple orienter votre image de marque pour sembler* être :

  • Expert, Sérieux, Commercial
  • Amical, Chaleureux, Familial
  • Cheap, Abordable
  • Décontracté, Amusant
  • Etc …

*oui, l’image de marque n’est qu’une question de semblant

Cette image de marque doit être la continuité de votre positionnement commercial, l’appuyer, le confirmer.

Identité du e-commerce

Surtout dédiée aux propriétaires d’une activité déjà en place, la question de l’identité du e-commerce est une stratégie à part entière du projet.

  • Le projet se positionne t-il comme une nouvelle entreprise ? (Au sens commercial du terme, peu importe le côté administratif)
  • Est-ce la continuité de votre activité actuelle ?
  • Est-ce une part de votre activité ?
  • Vous servez-vous simplement de votre stock et locaux actuels pour la logistique ou est-ce un argument d’expertise ou rassurant ?
  • Devez-vous créer une image de marque dédiée ou prolonger l’actuelle ?

creez votre strategie commerciale ecommerce

Arguments compétitifs

Mauvaise nouvelle.

J’ai vérifié… Tout existe déjà sur internet, même des produits ressemblants aux vôtres.

Et comme si ce n’était pas suffisant, vos concurrents sont déjà bien en place et ont certainement une bonne avance sur vous.

Que fait-on ? On abandonne ou on fait mieux ?

Pour transformer vos visiteurs en acheteurs, il va falloir leur démontrer qu’ils ont tout intérêt à acheter sur votre plateforme, et c’est là qu’interviennent vos arguments compétitifs.

Il existe différents types d’arguments à définir.

Les arguments en faveur de votre marque / de votre entreprise

Quels sont les arguments commerciaux, techniques ou d’image liés à votre entreprise.

Par exemple :

  • Les services complémentaires
  • La réactivité
  • L’expérience
  • L’expertise
  • La personnalisation
  • Les possibilités de livraison
  • Votre communication
  • Les informations apportées
  • etc…

A vous de définir et mettre en avant tous les atouts de votre entreprise, pour, plus tard, les transmettre à vos futurs clients.

Les arguments en faveur de vos produits

Un peu plus haut, vous avez choisi la gamme des produits à mettre en vente sur votre futur site ecommerce.

Si vous avez bien fait les choses, cette gamme correspond à votre cible, à votre positionnement commercial et est cohérente avec l’image de marque que vous allez diffuser.

Partant du principe que vos produits sont intéressants, la gamme que vous avez décidé de mettre en ligne a forcément des atouts différenciants tels que :

  • Des tarifs imbattables
  • Une qualité hors norme
  • Des gammes exclusives
  • Les fonctionnalités
  • L’originalité
  • Un stock permanent
  • etc …

Prenez le temps de définir quels sont les principaux arguments liés aux produits que vous vendez pour aider vos futurs visiteurs à acheter en toute confiance.

Et si nos arguments ne sont ni pertinents ni différenciants ?
Alors laissez faire l’équipe marketing …

La concurrence

Si il n’y a pas de concurrence, il n’y a pas de marché.

Que ce soit clair, vous n’êtes pas plus mal loti que les autres, tout le monde a des concurrents plus ou moins féroces.

L’offre unique n’existe pas, et si elle existe, c’est que personne n’en a besoin.

N’ayez pas peur de la concurrence mais apprenez à la connaitre pour vous en servir.

Déterminez ce qu’ils font de bien pour faire mieux… ou abandonnez ce terrain et misez sur d’autres atouts.

Trouvez leurs points faibles pour apporter aux visiteurs une meilleure expérience sur votre site e-commerce et en votre compagnie.

découvrez comment utiliser la concurrence ecommerce à votre avantage

Leurs atouts concurrentiels

Allez, entre nous, ils ne font pas tout si mal que ça …

Apprenez à connaitre leurs forces même si ça peut vous faire mal de l’admettre.

Face à ces forces, vous avez le choix : vous battre sur le même terrain qu’eux ou, au contraire, éviter ce terrain.

Battez-vous sur le même terrain que vos concurrents ou évitez-le mais ne restez pas à mi-chemin.

Si vos concurrents sont très pertinents en veille d’actualités et fournissent déjà toutes les informations en rapport à votre activité, il est certainement inutile d’investir votre énergie sur ce point.
Tentez plutôt un atout alternatif comme la proposition de contenu exclusif, de la création originale ou encore du contenu adapté et personnalisé.

Leur communication

La communication a cela de pratique et de gênant qu’elle est accessible à tous, y compris aux concurrents comme vous.

Ce qui veut dire que vos concurrents ont déjà fait une grande partie du travail pour vous.

Ils ont lancé une stratégie de communication (parfois sans le faire exprès) et l’utilisent au quotidien.

Analysez-la et déterminez ce qui marche et ce qui ne marche pas.

Par exemple, sur les réseaux sociaux, l’engagement est une marque de stratégie gagnante.

En déterminant ce qui a marché pour eux et où (quels moyens de communication, réseaux sociaux adoptés, etc …), vous serez capable de déterminer ce qui donne de bons résultats de manière générale et ce qui paraît inutile au possible.

A vous ensuite de garder le meilleur et le « mettre à votre sauce ».

En analysant ce que fait la concurrence, vous gagnez immédiatement des années d’expérience

Leurs techniques de vente et leviers

Tout comme vous, vos concurrents ont besoin de vendre.

Ils ont donc mis en place des techniques commerciales directes ou indirectes qui ont pour objectifs :

  • Pousser le visiteur à acheter
  • Amener le visiteur à s’inscrire aux newsletters, offres etc…
  • Se faire suivre sur les réseaux sociaux
  • Laisser un témoignage
  • Partager du contenu ou des produits
  • etc …

Déterminez leurs méthodes et inspirez-vous en. (Inspirer, pas copier…)

Nos risques et faiblesses liés

Chacune des forces de vos concurrents crée un risque pour votre futur activité en ligne.

Déterminez quels sont les risques pour le développement de votre e-commerce liés à ce que vos concurrents ont déjà réussi à mettre en place.

Ces risques sont à prendre en compte lors de la création de vos différentes stratégies et dans l’étude de faisabilité du projet.

En analysant votre concurrence, vous prenez une longueur d’avance avant même d’avoir démarré.

Pour ce chapitre comme pour les autres, ne vous contentez pas d’analyser votre concurrence directe (ceux qui vendent les mêmes produits que vous).

Exploitez également les connaissances et méthodes de vos concurrents indirects, voir très éloignés (ceux qui vendent des produits ou services à la même cible que vous mais qui ne vendent pas de produits concurrents aux vôtres).

Persona / Cibles

Le profil

Vous avez certainement envie de vendre à tout le monde.

Vous avez raison mais vous avez tort.

A vouloir vendre à tout le monde, vous ne vendrez à personne.

Il est impossible de plaire à tout le monde alors autant plaire à ceux qui achèteront vos produits

En déterminant de façon la plus précise possible le profil de vos clients, vous pourrez les trouver plus facilement, les convaincre plus simplement et leur apporter ce qu’ils attendent sur un plateau d’argent.

determiner la cible ideale pour votre ecommerce

Ses habitudes online

C’est bon ?

Vous connaissez votre cible ?

Maintenant, cherchez à savoir comment elle dépense son temps sur internet, ce qu’elle y recherche et ce qu’elle apprécie.

Par exemple, pour votre cible, passer du temps sur internet est plutôt :

  • Du divertissement et de la distraction
  • Une session de shopping online
  • Une nécessité ou un outil professionnel
  • Une source d’information
  • etc ..

Cela détermine son état d’esprit lorsqu’il est « accessible » et vous devrez prendre cela en compte lorsque vous vous adresserez à lui.

Ses centres d’intérêts

Pensons comme notre cible, devenons notre cible.

Utiles pour s’adosser à eux lors de vos actions de communication et pour créer des partenariats, les centres d’intérêts de votre cible deviennent les vôtres.

Lorsque vous connaissez ces centres d’intérêts, vous savez où faire apparaitre vos publicités, vos message et vos offres.

De plus, tous les professionnels ayant une activité autour de ces centres d’intérêts sont des partenaires potentiels et intéressants.

Les habitudes d’achat de votre type de produits

Quelles sont les habitudes d’achat de votre cible lorsqu’elle cherche vos produits ?

Tentez de déterminer :

  • La récurrence et périodicité d’achat
  • Les moyens d’achat (internet, magasin, etc…)
  • Les meilleurs moments
  • Tarif normal, ventes privées ou soldes
  • La comparaison des tarifs
  • La comparaison des caractéristiques techniques
  • etc …

Le budget moyen dédié à ce poste

Chaque poste de la vie quotidienne a un montant attribué et limité.

Déterminez celui de votre cible pour vos produits, cela vous permettra de :

  • avoir une idée précise de la rentabilité possible d’une gamme
  • savoir quels produits mettre en avant (les tops produits doivent être précisément dans le budget moyen)
  • comprendre avec quels métiers et offres vous partagez ce budget et quelle part ils absorbent
  • déterminer si les ventes complémentaires sont nécessaires, obligatoires ou difficiles
  • déterminer votre niveau d’investissement selon les gammes (en temps et budget)

Acquisition de visiteurs

Votre objectif n°1.

Avant de lancer votre site e-commerce, déterminez à l’avance les stratégies et actions que vous allez mettre en place pour attirer les visiteurs sur votre site de vente.

Un site de vente sans visite est inutile.
Un site de vente avec des visiteurs non qualifiés est tout aussi inutile.

acquérir des visiteurs ecommerce la stratégie d'abord

Les principales possibilités d’acquisition

Vous ne pourrez pas être efficace sur une acquisition par tous les moyens possibles sachant que chacun d’eux vous demandera de l’investissement en temps, en énergie et souvent en budget.

En fonction de vos possibilités, de votre positionnement commercial et de votre marché, déterminez celles qui vous conviennent le mieux.

Les moyens « gratuits »

  • Accès direct
  • Recommandation client
  • Community management
  • Content marketing
  • Emailing
  • Mobile first
  • SEO
  • Communiqué de presse en ligne
  • Partenariats

Les moyens payants

  • Publicité digitale, SEA
  • Display, encart publicitaire online
  • Affiliation, partenariat entre site marchand
  • Marketplace
  • Comparateur de prix
  • Réseaux sociaux
  • Communication offline
  • Partenariats rémunérés

Les moyens nécessaires

Pour chacun des axes que vous aurez choisi, vous devez déterminer ce qu’il vous en coûtera.

Déterminez :

  • le budget attribué
  • les prestataires et/ou compétences nécessaires
  • la représentation en charge de travail
  • qui héritera de cette charge de travail
  • les récurrences nécessaires
  • etc …

La rétention des visiteurs

Une fois l’objectif n°1 atteint (l’acquisition de visiteur pour rappel), la prochaine étape consiste à conserver votre visiteur (ou au moins ses coordonnées).

Les possibilités

Exploitez les éléments qui contribuent à la rétention de vos visiteurs :

  • Le contenu
  • Le marketing automation
  • La relance panier
  • La relance visite
  • Newsletter
  • Community Management
  • Retargeting

Choix et moyens

Tout comme pour l’acquisition des visiteurs, priorisez les moyens que vous allez exploiter et définissez :

  • le budget attribué
  • les prestataires et/ou compétences nécessaires
  • la représentation en charge de travail
  • qui héritera de cette charge de travail
  • les récurrences nécessaires
  • etc …

Transformation en client

Ah ! Voilà ce qui nous intéresse le plus !

Comment amener les visiteurs à acheter pour la première fois sur un site qu’ils ne connaissent pas ?
Pour déterminer cela, notre cahier des charges va pousser un peu la réflexion sur notre visiteur et sa mentalité d’achat.

Mentalité au moment de l’achat

Ce serait tellement plus simple si nous pouvions être au côté de notre visiteur durant sa visite.

Cela nous permettrait de connaitre son humeur, sa mentalité et ses réactions face à nos offres et notre site e-commerce. (Ce qui, d’ailleurs, est le boulot d’une agence d’UX/UI design si vous avez le budget nécessaire)

Ce qui serait intéressant serait de comprendre (ou plutôt d’anticiper) dans quel état d’esprit le visiteur sera lorsqu’il cherchera vos produits ou lorsqu’il sera prêt à les acheter.

La stratégie sera différente si vos produits sont achetés par nécessite, obligation, plaisir ou caprice.
A quel moment de sa vie ou de son quotidien intervient l’achat de vos produits ?

En déterminant ces éléments, vous vous assurer de faire passer le bon message au moment de l’achat et vous maximiserez les chances de vendre.

Les freins à l’achat

Les freins à l'achat pour les ecommerce

« Mais achète, je te dis ! »

C’est ce que l’on aurait précisément envie de dire à notre cher visiteur …

Evidemment, dans un monde parfait, rien ne retient le visiteur lors de son envie d’acheter.

Mais rien n’étant idéal, même lorsque votre visiteur aura envie d’acheter vos produits, certains freins peuvent apparaitre et le dissuader de passer à l’achat.

Ces freins peuvent être de différentes natures :

  • La peur de faire une erreur
  • Le doute sur le meilleur prix
  • L’idée de se tromper de taille / couleur / etc…
  • Le risque de différences entre la photo et le produit réel
  • Le besoin, « En ai-je réellement besoin ? »
  • La dépense immédiate, « j’achèterai plus tard »
  • Les risques de paiement, « ce site est-il sécurisé ? »
  • Le doute entre plusieurs produits (même de votre propre site)
  • Les doutes sur votre site / entreprise
  • Etc …

Pour faire simple, les freins à l’achat se regroupent autour des peurs et des doutes.
Mais comme vous travaillez sur la cahier des charges e-commerce ultime, rendez-vous sur la partie « Réassurances » pour contrer ça.

Les leviers de ventes

Si vous avez identifié des freins à l’achat important, il va falloir les contrer.
Vous pouvez les contrer directement, en rassurant sur ce point précis, ou les contrer indirectement, en créant des leviers de vente plus importants que les freins.
Le passage à l’achat est une équation simple :

Passage à l’achat = Envie ou besoin d’acheter > Freins à l’achat

Pour cela, répondez à ces questions :

  • Comment rassurer le visiteur ?
  • Quelles techniques pouvez-vous utiliser pour déclencher la vente ?
  • Comment pouvez-vous aider le visiteur à se décider / à choisir ?
  • Comment presser le visiteur et le mettre dans une situation de choix rapide ?
  • Comment donner l’impression au visiteur qu’il prend la bonne décision ?

Pour rappel, si vous avez bien fait votre étude de la concurrence, vous avez déjà déterminé les leviers qui marchent pour eux.
Il est temps de prendre une grande Inspiration.

Ventes complémentaires

Le visiteur a mis un produit dans son panier !Bien joué, la première étape est passée.

Avant qu’il paye, c’est le moment ou jamais de lui proposer un produit complémentaire parfaitement adapté au premier déjà mis au panier pour augmenter votre chiffre d’affaires.

La principale difficulté est de lui faire passer commande, une fois cette étape psychologique passée, lui faire remplir son panier n’est plus qu’un détail (notamment en comparaison des frais de port par exemple).

Pour aider les ventes complémentaires, déterminez quel est le produit idéal pour accompagner le premier produit mis au panier et expliquez-lui pourquoi ils sont parfaitement compatibles.

Fidélisation

Ce n’est pas vraiment la partie la plus difficile mais certainement celle qui vous rapportera le plus.
Une fois le client acquis (et autant que possible satisfait…), l’amener à acheter à nouveau devrait être plus simple.
Mais encore faut-il y penser et y travailler.
C’est parti pour générer du chiffre d’affaires permanent !

Segmentation de la clientèle

Vous avez de la chance !

En achetant sur votre site, votre client vous a déjà donné beaucoup d’informations sur lui, ses goûts et ce qu’il attendait.

Voilà en résumé ce qu’est la segmentation de votre clientèle, c’est diviser vos différents clients en fonction de leurs attentes et de leurs intérêts.

Cette façon de faire va créer plusieurs points positifs qui va aider vos clients à vous faire à nouveaux confiance.

Pour créer ces axes positifs, il y a différentes règles à respecter …

La suite par email …

Pour lancer un ecommerce, télécharger le cahier des charges ultime

Pour recevoir la suite du guide en exclusivité, téléchargez le cahier des charges et recevez les mises à jour dès leurs parutions.

Par | 2018-06-15T19:28:49+00:00 février 28th, 2018|Ecommerce, Gestion de projet, Marketing, TPE / PME, Vente|

À propos de l'auteur :

Philippe est votre chef de projet orienté résultats. Son objectif : rendre vos projets rentables. Son secret pour créer des résultats : Créer et valider les différentes stratégies nécessaires avant d'investir dans le projet.

Laisser un commentaire